lundi 5 décembre 2011

Comment les banques privées en collaboration avec la BCE ont-elles ruiné la Grèce





Chefik Gahbiche
J’écoutais un économiste sur France Inter. Il disait que la Banque centrale Européenne n’a pas le droit de prêter de l’argent aux états. Au lieu de ça elle prête aux banques privées (tenez vous bien !) au taux de 1%. Puis les banques privées prêtent aux états à un taux supérieur, empochant la différence. 


Pour la Grèce elles prêtent jusqu’à des taux de 18%. Malgré ça quand les banques privées ne font plus confiance à la Grèce, la BCE, toujours aux petits soins pour les banques privées, rachète la dette grecque, à 18%, bien sûr. Ce qui fait que :


La BCE prête 1 milliard à 1% à la banque Tartempion.
La banque Tartempion prête 1 milliard à la Grèce, à 18%.
La BCE rachète la dette grecque à la banque Tartempion à 18 %.
La banque Tartempion à gagné environ 170 millions sans rien faire d’autre que d’échanger 2 bouts de papier, sans avoir investi quoique ce soit, ni pris le moindre risque.



Actuellement, la Grèce emprunte à un taux de 5%, qui fut même il y a une quinzaine de jour à 8% !

Si la Grèce sortait de l’Euro et de l’Europe, et recouvrait son droit de battre monnaie, elle s’emprunterait à elle-même à 0% et elle n’aurait plus de problème de remboursement de dette.


Si l’Allemagne a décidé de "payer", c’est parce que l’Europe appartient à l’Allemagne, un peu comme si c’était elle qui avait gagné la seconde guerre mondiale ; et l’Allemagne veut conserver la Grèce dans l’Euro et dans l’Europe, comme l’une de ses conquêtes de guerre. Mais, attention, l’Allemagne va prêter à la Grèce à 5% de l’argent qu’elle emprunte elle-même à 1,5% ; et ce sont les Grecs pauvres qui devront rembourser.
Tout cela est immonde.



C’est merveilleux d’être banquier dans une Europe de la concurrence libre et non faussée !
 

Et après on nous bassine avec ces histoires d’investisseurs capitalistes qui prennent des risques et font marcher l’économie. Un beau foutage de gueule !


On en est donc arrivé à une sorte de rente sure et organisée au profit des banques privées et sur le dos des peuples. Une sorte de racket permanent pour le plus grand profit d’une poignée d’actionnaires.


Il n’y a plus de Démocratie mais des Oligarchies. Ce sont les finances mondiales qui commandent, les grands de ce Monde: les organisations (Franc-Maçon, Bilderberg Group, FMI, BCE, OCDE, OMC, CIA, NSA …….)

Le Nouvel Ordre Mondial est pour demain et ce qui se passe en Europe est le moteur de cette accélération.




 Les banques privées prélèvent leur dime sur toute la masse monétaire des états sans rien donner en échange. 


Ce sont devenus des parasites, des tumeurs qui grossissent, grossissent à l’infini, tout en appauvrissant l’organisme qu’elles parasitent et qu’elles finiront par tuer, se tuant ainsi elles mêmes…


Si on arrête pas ce genre de gabegie, on ne s’en sortira jamais ! Une tumeur, ça s’enlève...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire